Endocrinologie et métabolisme

Description du programme :

Le programme comprend deux années de formation et associe une formation clinique hospitalière dans un centre hospitalier universitaire, deux hôpitaux communautaires dont un en région (à trois Rivières), en bureau et quelques jours en région éloignée, ainsi qu’une formation aux disciplines de laboratoire et paracliniques (médecine nucléaire et radiologie) liées à l’endocrinologie, et la réalisation d’un projet de recherche. Il est possible d’effectuer une année de formation complémentaire (résident 6) en combinant une formation clinique avec une formation en recherche dans un domaine particulier.

Programme

  • Nombre de résidents : de 5 à 8
  • Nombre de professeurs : 42
  • Nombre de R6 et de fellows : 1 à 3
  • Fellowships : possibles, selon le champ d’intérêt du résident

Structure :

  • Durée : 2 ans

Tableau des stages

Année Stage Périodes
1 Médecine interne 13
2 Médecine interne 13
3 Médecine interne 13
4 Endocrinologie adulte 12
Recherche (adulte) 1
5 Endocrinologie adulte 5
Recherche 3
Endocrinologie pédiatrique 2
Laboratoire 1
Électif 2
6 Année optionnelle 13
  • Formation clinique
    • NCHUM (à partir de l’été 2016) : 13 périodes
    • Hôpital communautaire de Notre Dame : 1 période
    • Centre Hospitalier Régional de Trois Rivières : 1 période
    • Hôpital Maisonneuve Rosemont : 3 périodes
    • CHU Sainte-Justine : 2 périodes en milieu pédiatrique
    • Clinique longitudinale : une demi-journée par semaine
    • Stage de laboratoire (médecine nucléaire, imagerie, pathologie, techniques de laboratoire) : 1 période
    • Recherche : 4 périodes
    • Électif : 2 périodes électives au choix du résident (exemples récents : stage en obésité au Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke et Edmonton, stage en région à l’Hôpital de Chicoutimi, etc.)

Centres de formation

  • NCHUM
  • CHU Sainte-Justine
  • Hôpital Maisonneuve-Rosemont
  • Institut de recherches cliniques de Montréal (IRCM)
  • Centre Hospitalier de Trois Rivières
  • CSSS de Val-d’Or et CSSS de Rouyn-Noranda
  • Bureaux : Procrea, OVO (à venir) Fides, Rockland MD

Méthodes d’évaluation

Évaluation quotidienne par l’endocrinologue responsable, avec rétroaction sur les évaluations par le responsable de stage à la mi-stage et en fin de stage.

Évaluation des compétences transversales dans chaque stage avec rétroaction formative par un responsable désigné (ex. : entretien motivationnel, présentation de cas à un comité de thérapie du cancer [tumor board] et à une réunion sur la morbimortalité, cours à des patients diabétiques, cytoponction de la thyroïde, etc.).

Évaluation des présentations aux réunions de service et club de lecture.

Formation théorique

  1. Cours d’endocrinologie :
  • un cours d’endocrinologie fondamentale (45 heures);
  • trois cours d’endocrinologie clinique (45 heures chacun) :
  • diabète, obésité, hyperlipidémie, hypertension,
  • surrénales, thyroïde, hypophyse, puberté,
  • parathyroïde, os, croissance et puberté, gonades.

 

  1. Présentations de cas cliniques, revues de la littérature, résultats de recherche etc… aux réunions de service du stage en cours (service d’endocrinologie du NCHUM, de l’Hôpital Maisonneuve Rosemont, de Ste Justine etc…)

 

Admission

Pondération :

Étude du dossier (75 %) :

  • Lettre de motivation
  • Lettres de recommandation
  • Évaluations des stages électifs en endocrinologie
  • Évaluations des stages du tronc commun
  • Activités de recherche, notamment en lien avec l’endocrinologie, et publications
  • Activités extra-curriculum (volontariat, expérience de travail, de leadership, sport etc..)
  • Formation antérieure à la médecine, notamment si ayant un intérêt pour la pratique de l’endocrinologie
  • Évaluations de l’externat
  • Résultats aux examensNombre d’entrées annuellement : 4
  • – Entrevue structurée (25 %) : selon des questions préétablies prenant en compte les compétences CanMEDS

Nombre d’entrées annuellement : 4

Recherche

Les résidents doivent obligatoirement réaliser un projet de recherche pendant leur résidence. Quatre périodes sont consacrées à la recherche et il est possible d’ajouter jusqu’à trois périodes de recherche supplémentaire (stages électifs). La répartition des périodes de recherche est faite selon le projet de chaque résident (regroupement des périodes pour un projet de recherche fondamentale avec travail de laboratoire ou répartition des périodes sur les deux années de formation pour un projet de recherche clinique).

Les résidents sont encouragés à choisir très tôt la personne-ressource qui les accompagnera dans leur projet de recherche. Pour cela, une rencontre en début de résidence 4 est organisée afin de présenter les différentes possibilités de recherche au Centre de recherche du CHUM et à l’IRCM, d’aider les résidents à définir leurs champs d’intérêt en recherche et de les orienter vers les personnes adéquates. Plusieurs chercheurs cliniciens et chercheurs engagés en recherche fondamentale et clinique ont des projets dans le domaine de l’endocrinologie qui peuvent accueillir des résidents.

Au cours de leurs études, les résidents rencontrent tous les six mois le Dre Valette, responsable de la recherche au sein du programme, pour discuter de l’avancement de leur projet, des difficultés qu’ils pourraient rencontrer et des façons d’y remédier.